City Break dans la Perle du Danube | 3 jours à Budapest

Au XIXème siècle, lorsque l’on demandait aux Hongrois si l’Orient commençait à Budapest, ils rétorquaient qu’au contraire, c’était l’Occident qui finissait chez eux.

Cela faisait quelques temps déjà que je voulais découvrir la capitale Hongroise. J’avais surtout envie de la visiter en arrière saison, pour profiter au maximum des bienfaits de ses eaux thermales. Je n’ai pas été déçue, bien au contraire. Budapest m’a surprise, et si vite séduite. J’ai adoré m’y balader, découvrir son histoire, sa culture, et aller à la rencontre de ses habitants. Ce qui m’a le plus surprise, c’est l’enthousiasme de ses habitants, qui offrent aux visiteurs une vraie spontanéité et un accueil chaleureux que l’on ne trouve plus ou peu en Europe de l’Ouest.

Budapest, la Perle du Danube porte bien son nom! Passerelle entre l’Orient et l’Occident, maintes fois détruite et reconstruite, la capitale hongroise offre une image glorieuse de l’Europe Centrale d’autrefois. Ville au patrimoine exceptionnel – marquée par les guerres, par le communisme – Budapest a conservé un patrimoine architectural vaste, une ville d’art, autour du Danube, qui coule dans les veines de Budapest. On retrouvera ce charme indicible au travers des innombrables balades qu’offre Budapest.

Que voir en 3 jours dans la jolie Perle du Danube?

Je t’ai concocté un petit programme, tu m’en diras des nouvelles!

Jour 1 – Découverte de Pest et la plaine plébéienne

Rien de mieux pour découvrir la capitale hongroise que d’arpenter ses rues et ses berges, se perdre dans les ruelles pour découvrir son architecture étonnante, atypique, marquée notamment par le régime communisme.

La première étape sera bien sûr de se rendre jusqu’au Parlement, le plus grand monument hongrois et l’emblème de Budapest. L’édifice a été inauguré au début du XXème siècle après 17 ans de construction. Le monument est aussi impressionnant de l’intérieur que de l’extérieur. Inspiré du parlement de Londres, le parlement hongrois est composé de près de 700 pièces, de 10 cours intérieures, de 29 escaliers et près de 250 sculptures. La visite guidée te permettra de découvrir la grande salle de la coupole , le salon de l’ancienne chambre des députés et la salle de séances de la Chambre haute, ainsi que le hall où est renfermée la couronne  de Saint Étienne, en référence à Etienne, 1er roi de Hongrie.

Le prix de la visite officielle organisée par le parlement est de 3200 Ft (environ 10 euros) et dure 45 minutes. Tu peux acheter ton ticket en ligne ici.

Je te laisse poursuivre la balade jusqu’au plus vieux pont de Budapest, le Pont des chaînes. C’est l’endroit idéal pour flâner, et admirer le Bastion des Pêcheurs, qui se trouve de l’autre côté de la rive.

Si tu as envie de tester une bonne adresse à Budapest, je te conseille le Mak Bistro pour un déjeuner dans un restaurant bistronomique réputé de la ville, un restaurant pas donné, mais qui nous a fait découvrir des plats de la gastronomie hongroise bien travaillés, dans un cadre très sympa.

T’as le temps pour un petit goûter? Je t’ai dégoté un bar où flotte encore le parfum de la Belle Epoque, le café New York, inauguré en 1894. Un cadre exceptionnel pour déguster un strudel aux pommes ou un bon café hongrois.

Prends le tramway pour rejoindre les Thermes de Széchenyi pour te plonger dans la culture hongroise. C’est un moment de détente qui t’attend, dans les premiers thermes de Pests, construits sur une source chaude découverte du XIXème siècle – c’est également le plus grand bain de la ville. Les bains extérieurs sont chauffés à 35-40°C toute l’année. Autant te dire, quand il fait entre 0 et 10°C, tu n’auras plus envie d’en sortir! Les thermes ne sont pas une simple sortie détente pour les hongrois, ils attirent également les joueurs d’échecs (si si, tu pourras jouer une partie d’échecs dans ton bain !) qui y disputent des parties en barbotant dans un bain chaud – ou encore les clubbeurs hongrois, qui se donnent rendez-vous dans les bains à partir de 23h pour faire la fête toute la nuit. C’est véritablement un art de vivre en Hongrie et on se prêtera bien volontier au jeu.

Situés dans l’immense cour néobaroque toute de jaune parée, la beauté du lieu mérite à elle seule le détour. 

Information utile: La station de métro la plus proche, à quelques minutes à pied de l’entrée des bains, est Széchenyi fürdő sur la ligne 1 du métro. L’entrée simple dans les Thermes coûte 17 euros.

Le quartier te permettra aussi de visiter d’autres lieux incontournables de Budapest, comme le château de Vajdahunyad (à mes souhaits!), situé dans le Bois de la Ville, et la place Hősök Tere ou Place des Héros (représentant les héros de la nation de Buda et Pest), une vaste esplanade semi-circulaire célébrant l’arrivée des Magyars et l’histoire glorieuse de la Hongrie. On a même eu la chance de tomber sur un super concert… et pas le petit concert du coin!

JOUR 2 – Sur les collines de Buda depuis l’autre rive

Si comme nous, tu t’es motivé pour profiter d’un moment d’accalmie, avant le réveil des touristes les moins matinaux, fonce rejoindre le Bastion de Pêcheurs, que tu lorgnes depuis hier de l’autre côté de la rive. Monument emblématique de Budapest, le Bastion des Pêcheurs reste le plus photographié de Budapest, et on comprend vite pourquoi – Le Bastion en lui-même est une vraie merveille, un petit bijou d’architecture, et il offre une vue phénoménale sur le Danube et l’époustouflant Parlement que l’on ne cesse d’admirer sous tous les angles. Sur les collines de Buda, on domine toute la ville : le Danube en contrebas et ses célèbres ponts – de l’indépendance, Élisabeth, des chaînes… qui relient cette partie de la ville à la rive de Pest.

On est au coeur du quartier du château, centre historique avec le Palais Royal, ses jardins, et l’Eglise St Mathias au toit de tuiles vernissées. L’empereur François-Joseph y fut couronné roi de Hongrie aux côtés de la très célèbre Sissi…

On profite encore un peu de cette vue dont on ne se lasse pas, et on s’arrête manger un morceau au Budapest Terraces. En général, on évite les endroits trop bien placés, car trop touristiques; étrangement, il y avait très peu de monde, nous avions la plus belle place du bar, la vue plongeante sur le Danube et le Parlement, et pour couronner le tout, un temps splendide!

Information utile: On accède gratuitement au Bastion, seule une petite partie est payant. Il n’y a rien de plus à voir depuis la partie payante. En plus de ça, il est possible de monter sans payer sur la terrasse du restaurant

En traversant le pont, tu te trouveras à quelques pas du Marché couvert de Vasarcsarnok. Il vaut le détour rien que pour admirer son architecture. Le grand marché a des airs de gare avec son entrée monumentale dans un mélange de style art nouveau et néogothique. A l’étage le plus haut quelques cafés, bars et restaurants.

Information utile – Le marché est ouverte:

Du mardi au vendredi : de 06h00 à 18h00.

Lundi : de 06h00 à 17h00.

Samedi : de 06h00 à 15h00.

Fermé le dimanche.

Ne manque surtout pas la très belle synagogue, située (tu l’auras deviné) dans le Quartier juif de la ville, devenu très populaire. C’est la plus grande synagogue d’Europe.

Information utile: attention, la Synagogue est fermée au public le samedi. Pense à vérifier les horaires d’ouverture avant d’y aller, ils varient durant l’année.

Et si tu allais admirer le coucher du soleil depuis le bar 360? la vue y est sublime et les cocktails excellents! On peut également y manger 🙂

Il est l’heure de découvrir la vie nocturne à Budapest. Après t’avoir présenté les thermes de Budapest, je vais te présenter un autre mythe de la capitale hongroise, les Ruin Pubs, apparus pour la première fois il y a un peu plus de 10 ans et déjà considérés comme des incontournables de la ville. L’un d’eux est même considéré comme le 3ème meilleur bar du monde par les guides Lonely Planet… Mais qu’est-ce qu’un Ruin pub ? C’est un bar installé dans un immeuble abandonné, sur plusieurs étages; un lieu meublés de mobiliers de brocante, de canapés vintage et de fauteuils dépareillés. Viens, on retourne dans le quartier juif, je t’emmène au Szimpla Kert, le plus ancien ruin pub de la ville, qui a vu le jour en 2002.

Jour 3 – Colline du Château et détente dans les thermes de Gellert

Ce matin, on t’emmène prendre un peu de hauteur sur la colline du Mont Gellért, au sud du Château de Budapest. Ne t’en fais pas, les Thermes ne sont pas loin – après l’effort, le réconfort.

La citadelle de Budapest, perchée sur les hauteurs de la ville, fut construit par les Autrichiens en 1851. On y trouve la « statue de la Liberté », un musée, et un restaurant panoramique.

Les thermes Gellért sont également situés sur cette colline tandis que les thermes Rudas se trouvent plus bas près du pont des Chaînes. Les bains ultra luxueux de Budapest se trouvent dans un hôtel Art nouveau, situé aux pieds de la colline : L’hôtel Gellert. On profitera des transats, des piscines chauffées intérieures et extérieures. Un vrai moment de détente. Visiter les thermes lors d’un séjour à Budapest, c’est plonger dans l’histoire de la ville mais surtout passer du bon temps dans des lieux magiques.

Encore un peu de temps avant de repartir ? Je te proposer de terminer ton séjour en beauté et d’apprécier la vue à 360 sur la ville de Budapest en montant dans l’une des tours de la Basilique St Etienne, le plus grand édifice religieux de Hongrie. La vue depuis son sommet est impressionnante.

Où loger dans Budapest?

Rares ont les villes qui offrent autant de choix. Tu trouveras très facilement à te loger à Budapest, et pour pas très cher. Je te conseille quand même de te loger du côté de Pest pour arpenter les rues de la ville et profiter des soirées animées budapestoises.

Je ne peux que te conseiller le Classy Appartment, un appartement situé à quelques pas de la Basilique St Etienne, meublé et décoré avec goût, et où tout est mis à disposition (y compris une machine à laver!). Les propriétaires sont adorables et font tout pour que les visiteurs se sentent chez eux. Un vrai coup de coeur, comme on n’en a rarement en voyage.

Et toi, tu connais cette ville incroyable? qu’as-tu aimé?

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. patrick L. dit :

    Joli reportage !
    ça donne envie d’y aller…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s