Lima à la découverte de la culture péruvienne 

Buenas dias !

Aujourd’hui, je vous emmène sur les traces des Incas, au Pérou.

Tout le monde connaît le Machu Pichu, ce site inca qui nous fait tous rêver. Moi, je découvre le Pérou à travers sa capitale, Lima. Loin d’être la destination touristique par excellence, Lima offre pourtant un bel aperçu de la culture inca.

Restée à Lima pendant deux semaines pour le travail, c’est à cette occasion que j’ai eu la chance de découvrir la capitale péruvienne et pu apprécier sa gastronomie reconnue dans le monde comme l’une des meilleures.

Je vous emmène donc à Lima le temps d’un court weekend. 

Capitale du Pérou, Lima est également la 5ème plus grande ville d’Amérique du Sud, où le brouillard a élu résidence entre 7 et 8 mois de l’année. Ce n’est pas pour rien qu’on la surnomme Lima « la grise » – la ville est presque toujours recouverte d’une sorte de brouillard, le « garua ». 

Lima est une ville très peuplée, bruyante, chaotique – Y’a qu’à voir le trafic pour se faire une idée. Essayez de louer une voiture ici, et vous allez serrer les fesses ;). Les clignotants ne sont pas utilisés, les feux rouges et les stops sont optionnels, et les priorités à droite… pas la peine non plus de chercher les ceintures de sécurité, elles sont optionnelles dans la plupart des voitures taxis. Mieux vaut favoriser Uber pour se déplacer. C’est plus sage car ils connaissent les habitudes de conduite locales et pas de mauvaise surprise sur l’identité du conducteur. Car il faut savoir qu’à Lima, les faux taxis ne se font pas rares. Uber coûte entre 2 et 5 euros pour se déplacer dans la ville. Si vous préférez vous déplacer en bus (je fais ici référence aux grands bus, et non pas aux tucs tucs locaux), le trajet coûte 50 centimes de SOLES, c’est-à-dire presque rien. le marché de la sécurité doit bien se porter

Lima, c’est une ville où les touristes ne s’arrêtent que très rarement, ils préfèrent prendre le premier vol en direction de Cuzco pour visiter le Machu Pichu. Et personne ne les blamera, il y a tant de choses à voir au Pérou. Cette capitale étonnante mérite pourtant un petit détour.

Et quoi de mieux que de commencer par le quartier historique pour découvrir les limeens et leur culture?

Ville d’histoire et d’art, les conquistadors espagnols y ont laissé leurs traces. C’est sur la place centrale de Lima: la Plaza de Armas, que se trouvent les bâtiments les plus importants de la vie politique et culturelle tels que la cathédrale mais aussi la mairie, ainsi que la résidence du président péruvien (Palacio de Gobierno).  


À quelques pas de la Plaza de Armas se trouve le Convenio San Francisco avec son église, ses catacombes, et son âme limeene. Un peu plus loin, on aperçoit l’Eglesia San Domingo, puis de jolis bâtiments colorés tout le long de l’artère principale de la ville. 

En se dirigeant vers la Plaza san Martin (portant le nom de celui qui a donné son indépendance au Pérou en 1821), on découvre l’église xxx .. 

Un peu plus éloigné du centre, se trouvent également les périphéries rocheuses de Lima, celles habitées par les pauvres. S’y égarer de jour permet également de découvrir les quartiers colorés et plus vivants des populations plus défavorisées. Attention à la tombée de la nuit (avant 18h durant l’hiver), le centre de Lima n’est plus aussi sécuritaire, et notamment si vous vous aventurez du côté de Rimac, à quelques pas de l’hypercentre.

Quant aux musées, malheureusement, je n’ai pas eu le temps de les parcourir. Mais si je devais en faire un seul (à mon prochain passage assurément) ce serait le Musée Rafael Larco Herrera connu essentiellement pour sa collection érotique.

  • Barranco

Barranco, c’est ce genre de quartier bohème, ou quartier des artistes, où l’on a envie de prendre son temps pour se balader, voire s’égarer. Dans ce Barrio typique, l’art de rue est roi. Y’a qu’à se perdre dans les petites ruelles pour apprécier les murs peints et colorés du quartier. Mais n’oubliez pas de faire un détour par le lieu emblématique de Barranco, le Puente de Suspiros ou « Pont des Soupires ». Situé au beau milieu du parc de Barranco, il offre de jolis points de vue sur la mer, quand le temps est dégagé.

  • Miraflores

C’est le quartier apprécié des expatriés, et des touristes. Ce quartier touristique de Lima est un quartier riche qui nous fait découvrir la côte de Lima. Sa promenade au bord de l’océan pacifique, le « Malecon », donne un air de vacances. Les surfeurs ont adopté son bord de mer et ne se lassent pas des vagues du pacifique.

En parcourant le Malecon, vous tomberez sur le Parque del Amor, dont les bancs font penser au parc Guell de Barcelone dessiné par Gaudi, et dédié à l’amour, et aux citations. Au centre du parc se trouve la sculpture « el Beso » réalisée par l’artiste Victor Delfin. 

Un peu plus loin, se trouve le Parque Raimondi, d’où s’envolent de nombreux parapentes. Une façon intéressante de voir Lima, si le ciel est dégagé.

En continuant la balade, on arrive au Parque john F. Kennedy. Ce lieu de rencontre pour les locaux est également un lieu où vivent en paix une bonne dizaine (ou bien plus) de chats en liberté.  On pourrait  facilement le renommer « el Parque de los gatos », ils y ont élu domicile et ont la vie plutôt facile. Ces petits chats mignons ne s’éloignent donc jamais très loin du parc. Le weekend, de nombreux artistes viennent également exposer leurs œuvres, et l’amphithéatre central accueille des représentations de danses locales où chacun peut participer. L’endroit est très vivant et convivial. 

A quelques 10 minutes de là, se trouve, on y découvre l’étonnant centre commercial de Larcomar ; un lieu de rencontres et de shopping pour la population. Avec un petit plus, la vue sur l’océan. Par beau temps, la vue y est superbe !

Une petite faim ? il est l’heure d’aller faire un tour à la Huaca Pucclana, site archéologique de 1 600 ans. Situé en plein cœur du quartier de Miraflores, vous pourrez y visiter le musée archéologique et faire une halte pour déjeuner au restaurant. Il présente toutes les spécialités péruviennes. Et je ne saurai vous en recommander une seule, car elles sont TOUTES à déguster.

  • Un peu d’histoire, de spectacle

Le parque de la reserva offre sans aucun doute l’un des plus beaux spectacles de sons et lumières, parcourant l’histoire du Pérou et de la culture Inca.

 

Lima et sa gastronomie : un article entier à lui consacrer car elle le vaut bien. Ca me fait mal de dire ça mais elle n’a rien à envier à la cuisine française que je vante pourtant à chaque fois que je voyage : ceviche/lomo alsado/riz..pollo


7 réflexions sur “Lima à la découverte de la culture péruvienne 

  1. Merci de nous avoir fait visiter Lima et ses quartiers aux maisons colorées ! j’adore !! il semblerait que tu aies apprécié la nourriture péruvienne 😉 espérons que lors d’un prochain periple au Perou tu pourras t’evader hors de Lima et voir les merveilles péruviennes !

    Aimé par 1 personne

  2. Très bon article et très jolie photo! Cependant, el puente de los suspiros signifie «le pont des soupirs» et non des supplices qui se dit «suplicios/totura» 😊
    Les marchés sont également à faire! 😊

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s