Le Machu Picchu – Sur les traces des Incas

« Machu Picchu est un voyage à la sérénité de l’âme, à la fusion éternelle avec le cosmos, là bas nous sentons notre propre fragilité. C’est une des plus grandes merveilles d’Amérique du Sud. Un havre de papillons à l’épicentre du grand cercle de la vie. Un miracle de plus. »  – Pablo Neruda

Dans un pays doté de magnifiques sites archéologiques précolombiens, la Cité perdue des Incas reste l’oeuvre maîtresse de l’architecture Incas. Envahi par la jungle, ce site de 40 hectares de temples, maisons, escaliers et terrasses épouse le flanc de la montagne comme aucun autre. Perché à 2340 mètres d’altitude, le Machu Picchu a officiellement été découvert en 1911 par l’explorateur, Hiram Bingham.

Le surnom de « Cité perdue des Incas » donné par Hiram Bingham, serait dû au fait que le site aurait été un secret trop bien gardé et ensuite perdu, car le site était très difficile d’accès; des épidémies auraient également décimé ses populations (la syphilis pour beaucoup de momies retrouvées) ; la guerre civile opposant les deux fils de l’Inca Huayna Capac aurait poussé Huascar, l’empereur lui succédant, à abandonner le site…

Informé que la cité de Vilcabamba avait été choisie par la noblesse Inca en exil pour être désignée capitale de l’Empire en résistance contre les espagnols, c’est à la recherche de Vilcabamba que Hiram Bingham découvre presque par hasard Machu Picchu en 1911. Il découvrira à son tour Vilcabamba en 1915, mais gardera la conviction que le Vilcabamba décrit dans les Chroniques incas est en réalité Machu Picchu.

Machu Picchu : Mode d’emploi

On a acheté nos billets d’entrée au Machu Picchu à Cusco seulement 2 jours avant d’y aller, et nous y étions au mois d’octobre, soit la saison intermédiaire. Pour acheter tes billets, il te suffit de te rendre au Centre Culturel du Machu Picchu au 238 avenida de la Cultura, à Cusco; ou bien de réserver tes billets directement sur internet, quelques jours à l’avance pour l’entrée simple (avec uniquement la visite de la Citadelle), ou bien plusieurs mois à l’avance pour gravir la montagne Huayna Picchu, ouverte à seulement 500 visiteurs par jour.

Pour accéder au site du Machu Picchu seul, il faut choisir entre deux groupes d’entrée.

– Premier groupe : 6h à 12h 

– Second groupe : 12h à 18h

Le billet Standard : 152 soles (environ 42 euros). Ce tarif inclut seulement l’entrée dans la citadelle du Machu Picchu.

Comment se rendre au Machu Picchu?

C’est LA grande question que tout le monde se pose. C’est fou, mais il n’existe aucune liaison directe, simple, entre Cusco et le Machu Picchu. Tu as diverses façon d’y aller, plus ou moins longues, plus ou moins coûteuses. Depuis Cusco, il existe plusieurs options pour s’y rendre : faire le trek de l’Inca, un trek de 3 à 5 jours sur les terres incas, ou bien rejoindre la cité Incas en train ou en bus. Il existe aussi plusieurs treks alternatifs.

Le trajet en train depuis Cusco jusqu’à Aguas Calientes est le trajet le plus rapide mais également le plus onéreux. Le trajet dure 3h30. Malheureusement, ce parcours rapide coûte une petite fortune et n’est donc pas accessible aux budgets limités.

Le programme étant serré, on opte donc pour le bus et la marche à pieds. Après avoir fait un tour rapide des agences locales de Cusco, on optera pour un tour comprenant le transport jusqu’à Hidroelectrica, l’entrée dans la Citadelle du Machu Picchu, et la présence d’un guide pour en savoir plus sur l’histoire d’une des plus belles merveilles de la nature.

Information utile:

Nous avons payé 90 euros par personne (transport, repas, entrée au Machu Picchu inclus) + 10 euros pour la nuit à l’Hôtel H. Falcon (très bien placé, confortable, et très propre).

Vers 8h du matin, on embarque avec une vingtaine d’autres touristes dans un minivan pour rejoindre Hidroeletrica vers 15h. On troque notre bus ultra confort avec siège incliné pour un minibus confort minimum, avec pour premier contact, une bonne femme des plus sympathiques qui n’arrête pas de nous crier dessus. La journée commence bien :p

Prends ton mal en patience, c’est parti pour 6h30 de trajet à travers les sites incas ( Nous passons par le très beau site archéologique d’Ollantaytambo), et les chemins de terre sinueux à flan de montagne. A partir de Santa Maria, le précipice devient vraiment impressionnant et la route est étroite. Le chauffeur se prend pour un pilote de course, fermant les yeux sur les limitations quelles qu’elles soient et le nombre élevé d’accidents mortels sur les routes… c’est l’heure de faire un petit somme! 3h plus tard, nous arrivons enfin à Hidroélectrica, où notre chauffeur nous donnera un ticket de rationnement chacun pour déjeuner sur le pouce. Les plats les plus mauvais de notre séjour!

A peine terminé de manger, nous repartons à la hâte pour rejoindre Aguas Calientes, Machu Picchu Pueblo. Il nous reste encore 11km à parcourir et 2 heures de marche (à allure vive) le long des voies ferrées. Le chemin est tranquille, et la route plutôt agréable aux abords d’une rivière.

Aguas Calientes | ville de passage

Il est 17h, et nous arrivons enfin à Aguas Calientes. Cette ville ressemble à une station de montagne. Des hôtels, restaurants et magasins de souvenirs sont entassés les uns sur les autres. Tout y est très cher. La ville n’a rien d’accueillant, et on y croise bon nombre de touristes. Le seul attrait de cette ville repose sur ses sources thermales, produit d’une source de chaleur d’origine volcanique connue depuis l’époque pré-incas.

Après tout, après cette belle marche, on a bien mérité un petit moment de détente. On rejoint alors les sources d’eau chaude de la ville, situées sur les hauteurs, avant d’aller dîner avec notre groupe.

Les sources d’eau chaude sont agréables, mais pas très limpides… remplies d’enfants en colonie de vacances, et pas si bouillonnantes que ça. 30 minutes plus tard, on en a eu assez, il est l’heure d’aller dîner.

Information utile:

L’entrée dans les sources d’eau chaude coûte 20 soles (soit 5 euros)

Les sources ferment à 20h.

On fait connaissance avec deux italiennes qui feront la visite avec nous le lendemain, et de notre guide, pas tellement sympathique – il ne dînera même pas à notre table. On ne cherche plus à comprendre, cette organisation n’est tout simplement pas celle que l’on avait imaginée. Nos deux nouvelles acolytes sont quant à elles très sympas, alors on poursuit la soirée ensemble avant d’aller se reposer pour la journée intense qui nous attend demain.

Avant de rejoindre notre hôtel, on passera acheter nos billets de bus (3 sur 4) pour gravir le Machu Picchu, histoire d’économiser nos forces pour la belle visite qui nous attend.

Si, comme moi, tu décides de prendre le bus, lève-toi tôt pour être l’un des premiers dans la file d’attente du bus. Si tu veux entrer sur le site à 7h (pour ta visite guidée), ton bus partira à 6h20. On était dans la file dès 5h30. Il y avait déjà beaucoup de monde mais surtout pour l’autre file de bus. Heureusement, l’organisation est bien rodée – une file pour chaque horaire de bus, et plusieurs bus pour emmener tout ce petit monde au Machu Picchu. Nous arrivons 20 minutes plus tard au sommet.

Information utile:

Une fois arrivé à Aguas Calientes, tu peux décider d’emprunter le chemin (raide) qui monte au Machu Picchu (1h à 1h30 de marche selon ta forme), soit prendre un bus (20 minutes de trajet) en faisant la queue à l’arrêt de bus à l’avance. Les bus partent à partir de 6h20 pour une entrée sur site à 7h. Le trajet aller en bus coûte 10 euros environ.


Le Machu Picchu, un rêve éveillé!

Il est 7h du matin et nous sommes déjà devant les portes du site. Il y a foule mais ce n’est sans doute rien par rapport à la haute saison !

A peine quelques mètres et nous faisons face à un premier spectacle magnifique. Les montagnes qui entourent le site archéologiques sont comme enrubannées de nuages. Le soleil est un peu caché mais ne tardera pas à s’imposer.
Après l’avoir vu un million de fois en photos (au moins!), on arrive enfin au point de vue tant rêvé. Et je ne vous le cache pas, le spectacle est saisissant! Du haut du mirador — la grande terrasse accessible à peine 10 minutes après l’entrée sur le site du Machu Picchu, le site en jette d’autant plus qu’on peut enfin l’embrasser avec une ouverture panoramique d’une réelle amplitude. Cette Merveille du Monde n’a pas volé son titre!

Rien à dire, c’est vraiment beau et on peut observer avec plus de détails la complexité et l’organisation de ce lieu incroyable. L’architecture est impressionnante. Difficile de comprendre comment ils ont pu monter des terrasses à ce point au bord du vide. Et quelle drôle d’idée quand même de s’être installés là à l’époque – loin de tout !

La suite de la journée consiste à visiter le site en écoutant les explications du guide. On est très nombreux sur un trajet de visite prédéfini, mais heureusement, la vue reste bien dégagée. La visite guidée est intéressante ! On y apprend que la ville a sans doute été construite sous le règne de l’empereur Pachacútec, vers 1440, et que le Machu Picchu servait d’observatoire astronomique. L’Intihuatana indique ainsi les deux équinoxes et le nord magnétique. Les Incas se servaient énormément de l’astronomie et lui conférait des pouvoirs sacrés. Adorateurs du soleil, ils basaient la plupart de leurs rites sur l’observation des astres.

On attaque enfin la partie centrale du site qui abrite notamment le Temple du Soleil, le Palais Royal ou encore le Tombeau Royal. C’est dans ces parties que se trouvent les fameux lamas en liberté du Machu Picchu, sans doute pour servir de tondeuse à gazon naturelle ! C’est déjà marrant en soit, mais quand on assiste à un rapprochement inattendu, c’est encore plus drôle !

Agence et tour organisé

Ne fais pas la même erreur que nous : ne passe pas par une agence pour te rendre au Machu Picchu ! Cela ne t’apportera que des contraintes et des dépenses inutiles. Les agences proposent toutes le transport depuis Cuzco jusqu’à Hidroelectrica, un repas sur place, puis laissent monter les voyageurs jusqu’à Agua Calientes à pied, où elles fournissent un logement et un souper, ainsi qu’un petit sac à pique-nique pour le lendemain, et finalement laissent les voyageurs rejoindre les portes du Machu Picchu le lendemain par leurs propres moyens. Si tout se passe bien, on retrouve le guide sur place pour une visite groupée. Mais l’organisation de ces tours ayant ses limites, il se peut que certains groupes ne retrouvent jamais leur guide.. Les restaurants choisis par les agences sont clairement les plus mauvais du coin, et les guides ne font que le strict nécessaire, et ne dînent pas avec leurs hôtes… en bref, tu es contraint par les horaires indiqués par l’agence ou le guide, tu n’as pas le choix du resto, et peu de temps pour te balader dans la ville. En conclusion, mieux vaut prendre uniquement le transport depuis Cusco, soit en allant directement à la gare de bus le matin très tôt pour négocier directement avec les chauffeurs de collectivos (petits bus) sur place ou bien de passer par une agence pour négocier le prix du transport direct jusqu’à Aguas Calientes. Pour ce qui est du guide, ils sont nombreux à rechercher de nouveaux voyageurs sur la place principale du village la veille de la montée au Machu Picchu, donc assez simple de s’en procurer un sur place.

Informations utiles:

Tu peux tamponner ton passeport avec le tampon du Machu Picchu, c’est gratuit, et ça fait un joli souvenir.

L’entrée avec un gros sac à dos est interdite sur le site du Machu Picchu; alors pense à laisser ton sac de voyage à l’hôtel. Le plus simple, si tu retournes à Cusco ensuite, est de laisser tes affaires dans ton hôtel précédent. Les hôtels sont habitués, ça ne pose aucun problème.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s