Road trip au pays d’Emeraude|De Dublin au Connemara

Lacs du Connemara

Le mois de Mars est le mois de la Saint Patrick, une excellente occasion de mettre l’Irlande à l’honneur et de revenir sur notre road trip de 4 jours sur les terres de légendes irlandaises.

Des rangées de maisons colorées, de belles ruines, des châteaux et des monastères, des pubs et de la musique celtique, des toiles de fond montagneuses, il ne manquait rien pour cette première découverte de l’Ile d’Emeraude. Envoutante, l’Irlande est une terre de légendes qui inspire!

Nous ne sommes partis que 4 jours en Irlande. Pourtant, nous avons eu le temps de voir tellement de choses pendant ce road trip ! 


NOTRE ITINERAIRE DE 4 JOURS EN IRLANDE

ETAPE 1 – DUBLIN

ETAPE 2 – DUBLIN – FALAISES DE MOHER – GALWAY

ETAPE 3 – GALWAY – LES LACS DU CONNEMARA

ETAPE 5 – GALWAY – CLONMACNOISE – WICKLOW – DUBLIN

ETAPE 5 – DUBLIN Capitale irlandaise


Notre séjour commence avec la découverte de Dublin, de nuit. A peine arrivées que nous nous imprégnons déjà de l’ambiance des pubs irlandais. Vous avez parlé d’une pandémie? Y’a pas à dire ils savent faire la fête!

La nuit à Temple Bar

C’est dès le lendemain matin que notre road trip commence. Nous récupérons notre voiture (boîte automatique) à l’aéroport de Dublin. Petit détail qui n’en est pas un – On conduit à gauche ici! Mais difficile de l’oublier, il est inscrit « keep left » sur le tableau de bord de la voiture. Message bien reçu !

C’est parti pour 3h de route en direction des Falaises de Moher, symbole de l’Irlande.

Les Falaises de Moher – Iconique

Connue sous le nom de Burren (« pays pierreux » en irlandais), la région qui s’étend sur 300 kms², au-dessous de la baie de Galway et à la pointe nord du comté de Clare, offre un paysage morcelé. Sur la côte, les Falaises de Moher s’étirent sur 8 kilomètres et s’élèvent à plus de 210 mètres au-dessus de l’océan. Elles comptent également la plus grande colonie d’oiseaux marins nicheurs d’Irlande. On peut y observer des macareux, des mouettes, des pingouins, .. en fonction de la période de l’année.

La O’Brien’s Tower marque le point culminant des Falaises de Moher. Par temps clair et dégagé, la vue peut s’étendre jusqu’à la péninsule de Loop Head, au sud du comté de Clare. On peut également y apercevoir les montagnes du Kerry, les Twelve Bens (les montagnes emblématiques du Connemara), ainsi que les îles Aran… Mais bien sûr il faut bénéficier de conditions optimales, et d’un ciel dégagé 😉

L’entrée sur le site est payant et coûte 8 euros par adulte, parking inclus.

GALWAY

À seulement 2h30 en voiture de Dublin, Galway est l’une des plus grandes villes du Connemara. La quatrième ville d’Irlande mérite vraiment qu’on s’y attarde. Accueillante, vivante, colorée, j’ai été immédiatement séduite par ses jolies rues piétonnes et ses pubs à l’ambiance conviviale. On flâne dans le coeur de « Gôôlway » en traversant Quay Street et High Street. Il s’agit de rues piétonnes où l’on trouve principalement des boutiques de vêtements, souvenirs et évidemment des pubs ! La ville a beaucoup de charme, il y fait bon vivre.

Galway, c’est aussi la porte d’entrée vers le Connemara, et donc un très bon point de chute pour visiter les environs.

Le Connemara

Le Connemara était sûrement l’étape la plus attendue de notre road trip. Nous n’avons pas été déçues malgré cette météo très changeante. Après tout, l’Irlande sans la pluie et le brouillard, ça ne serait pas vraiment l’Irlande.

Des nuages noirs qui viennent du nord

Colorent la terre, les lacs, les rivières:

C’est le décor Du Connemara.

Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir! 😉

Le Connemara n’est ni une ville, ni une vallée, mais une portion sauvage du comté de Galway, une région connue pour ses paysages romantiques et ses tourbières. Oscar Wilde la décrivait comme une beauté farouche.

La Sky Road

Depuis Galway, on accède facilement à une petite route escarpée qui s’enroule autour de la côte, la Sky Road – littéralement la « route du ciel ». Elle est superbe à parcourir. Au détour de cette route, on aperçoit la jolie ville de Clifden, qui offre une vue imprenable sur la baie. En contrebas, un chemin mène vers le château de Clifden. Du petit parking sur sky road (indication « Abbeyglen castle »), en passant sous le joli porche à 2 tours, il faut une vingtaine de minutes pour faire l’aller retour jusqu’aux ruines bien cachées. Construit il y a 200 ans par John D’Arcy, noble d’une vingtaine d’années venu de Galway, le château faisait office de résidence secondaire. Si vous êtes fan de photographie Urbex, vous allés être servis ! Le Château est en ruine, mais promet de belles découvertes.

Partout le long des routes, des lacs, des fjords, la nature est superbe. On y croise des dizaines de moutons à la laine colorée, qui déambulent tranquillement dans les collines. 

Diamond Hill – les Lacs du Connemara

Les paysages du Connemara sont vraiment fabuleux, mystiques. On y découvre une nature contrastée, aux paysages variés. Le parc national du Connemara offre un décor sublime à tous les amoureux de la nature. Ici, une faune et une flore sauvages s’accrochent aux montagnes, se développent dans les tourbières, et les plaines verdoyantes qui s’étendent à l’horizon. 

Le Connemara se compose principalement de Diamond Hill, une montagne que l’on peut parcourir via 3 chemins de randonnée de 3 niveaux de difficulté différents, tous bien balisés. L’entrée du parc se trouve à côté du Visitor center. L’entrée et le parking du parc sont gratuits!

On choisit de randonner sur le chemin bleu (3kms) pour avoir une vue sur les lacs. A peine arrivées à mi-chemin, la vue est magnifique. On a pourtant eu de la pluie et du brouillard, mais malgré cela, la balade fut vraiment chouette dans cette ambiance mystique. Au passage, prévoyez absolument un coupe-vent, ça souuuuuffle là-haut!

On reprend la route en direction de la superbe Abbaye de Kylemore, malheureusement fermée lors de notre passage. Alors on contourne la route, et on s’éloigne un peu pour l’apercevoir. A l’extrémité du Lac de Pollacappul, le magnifique château néo-gothique se dresse devant nous.

Ne manquez pas un arrêt photo à l’île aux pins.

Ce jour-là, on s’est dit que sillonner les routes par beau temps aurait été dingue! Pourtant, malgré un ciel bas, du brouillard, et de la pluie, on s’étonne des couleurs et de ces magnifiques contrastes entre le ciel, la terre et l’océan. Les paysages qui se dressent devant nous n’en demeurent pas moins somptueux.

UN ARRêt sur la route entre Galway et Dublin

Sur le chemin du retour, nous faisons un arrêt à Clonmacnoise, à mi-chemin entre Galway et Dublin. Le monastère de Clonmacnoise, est fondé au bord de la Shannon par Ciaran en 595. Au fil des siècles, les constructions autour de l’église se sont multipliées jusqu’à former un véritable hameau, où les prêtres et disciples consacraient leur temps à l’apprentissage des textes chrétiens, ainsi qu’à la maîtrise de la grammaire irlandaise et du savoir de l’époque. On y dénombre 7 églises médiévales en ruines, le château anglo-normand d’Athenry du XIII° et la tour forte irlandaise d’Augnanure du XV.

L’entrée du site coûte 8 euros par personne et comprend le visionnage d’un reportage sur ce site historique.

le parc de wicklow

Le Parc de Wicklow était la dernière étape de notre road trip avant de repartir à Dublin. A 2h de route de Clonmacnoise, en direction de Glendalough, le Parc national des montagnes de Wicklow se situe à environ une heure au sud de Dublin.

Nous pensions randonner, mais le ciel en a décidé autrement. Le temps n’étant pas au beau fixe, nous avons choisi de rentrer sur Dublin en prenant la route scénique (R115 de Glendalough à Glencree) pour traverser le parc. Plaines à perte de vue, des montagnes rouges. Le paysage n’en reste pas moins enchanteur. Si vous avez la météo avec vous, explorez le Lough Tay (surnommé le lac Guinness pour sa couleur très sombre), ça a l’air superbe!

Dublin

Dublin se visite facilement à pied et comme ce n’est pas très grand, c’est encore mieux de se perdre dans les petites ruelles et découvrir ce qui s’y cache. Cela permet de s’imprégner de l’ambiance de la ville.

Il est possible de visiter l’ancienne bibliothèque (the old library) de Trinity College. L’accès est payant (18 euros) mais la visite vaut le coup. La bibliothèque est magnifique, entièrement boisée et accueillant dans ses rayons quelques 200 000 livres. Il est également possible d’admirer le Livre de Kells, oeuvre majeure de l’art médiéval chrétien témoignant des techniques de calligraphie et d’enluminure du 9e siècle. Un vrai trésor!

Après avoir visité le célèbre Trinity College, on se dirige vers Christ Church Cathedrale, un site médiéval incontournable de Dublin.

On poursuit ensuite la balade jusqu’au quartier des Liberties, où se trouve St Patrick’s Cathedrale.

Temple Bar

Vous avez bien encore un peu d’énergie pour parcourir le célèbre quartier de Temple Bar? Le quartier est, certes, très touristique – mais beaucoup trop sympa pour faire l’impasse! Ce quartier coloré de Dublin regorge de pubs où l’on peut boire une bière (l’occasion de déguster la fameuse Guinness) ou un verre de cidre (le Bulmers) tout en écoutant de la musique live. Il suffit de passer dans la rue, de tendre l’oreille et d’entrer dans le pub qui vous attire. N’hésitez pas à pousser les portes du pub le plus connu de la capitale: Temple Bar. Ambiance garantie à l’intérieur!

Temple Bar

Où loger ?

  • Un hôtel pour vous faire plaisir, très bien situé et très confortable: le Zanzibar Locke – Dublin
  • Un bel hôtel irlandais situé dans le centre de Dublin: l’Hotel St George by Nina – Dublin
  • Pour les petits budgets, mais avec tout le confort d’une auberge de jeunesse bien située: Le Snoozles Tourist Hostel – Galway
  • Une maison de vacances située à Galway, au coeur du Connemara, le long de la côte, et proche de Rossaveel pour rejoindre les îles d’Aran – l’idéal pour profiter du Connemara, de ses plages, et des alentours, dans une maison cosy qui contient tout le nécessaire pour un séjour réussi : An Crann Glas – Galway.

Le coin des bonnes adresses – Où manger? Où boire un verre?

Galway

  • Sangria Tapas restaurante: allez-y pour déguster des tapas dans un lieu haut en couleurs, situé en plein coeur de Galway.
  • Cava Bodega: situé sur Middle Street dans la centre de Galway, le Cava Bodega est un restaurant à tapas primé. N’hésitez pas à réserver si vous voulez découvrir ce très bon restaurant espagnol.
  • Padraicins Seafood bar & restaurant: le restaurant sert d’excellents plats de fruits de mer et de poissons. Il est surtout idéalement placé au bord de l’eau face à la plage de Furbo et à la baie de Galway.
  • Galway regorge de pubs. Il y a vraiment l’embarras du choix. J’ai adoré le Quays Bar, un pub tout en bois avec des vitraux et une scène suspendue pour profiter des groupes qui jouent de la musique traditionnelle. Ambiance conviviale garantie!

Dublin

  • Ivy Dublin: Situé dans une partie animée du centre-ville de Dublin, le restaurant offre un refuge luxueux loin de l’agitation. On se détend dans un style Art déco glamour, tout en dégustant un bon repas, accompagné d’un cocktail travaillé.
  • Le Quays Bar ou encore le Temple Bar comptent parmi les pubs irlandais les plus connus de la capitale. Poussez la porte de ces pubs, vous ne serez pas déçus!

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Superbe article Marie! J’ai vécu 6 mois en Irlande et tu m’as fait revivre de bons souvenirs. Merci!

    1. Ah super ! Où as-tu vécu en Irlande ? Ce pays est super et tellement chaleureux !

      1. J’ai vécu à Dublin. J’étais bénévole chez Oxfam. J’ai visité pratiquement tout le pays. Les gens sont chaleureux et les paysages magnifiques !.

Laisser un commentaire