City trip au pays du Hygge | 2 jours à Copenhague

Vous connaissez pas le Hygge ?

Le Hygge (prononcé « hugueu ») est la recette danoise du bonheur, la nouvelle méthode pour mieux vivre. Pas de prise de tête, un intérieur cosy, harmonieux et chaleureux, des vêtements confortables (ah oui, par contre, on oublie le styyyyyyle ! pyjamas apparents et combinaisons de ski sont de rigueur): tels sont les petits secrets des Danois pour être plus heureux. Les voitures sont quasi inexistantes, laissant place à de nombreux cyclistes – attention d’ailleurs – ici, les cyclistes sont rois, regardez bien à gauche et à droite avant de traverser au risque de vous faire écraser – le métro est propre, ponctuel et les danois très courtois. Une « philosophie de vie » plutôt efficace, puisque la nation scandinave caracole depuis plusieurs années en tête des pays les plus heureux du monde, selon les mesures du World Happiness Report, publié par l’ONU.

Je vous ai concocté un petit programme avec quelques balades danoises pour profiter au maximum du Hygge à Copenhague.

2 jours à Copenhague, que faire?


Retracer l’histoire de København autour du centre ville

Pour mieux comprendre la culture danoise et découvrir l’histoire de ceux qui ont façonné la ville, nous avons débuté notre visite de Copenhague avec une visite guidée gratuite de la ville. Oui,une visite gratuite! Sandemans propose tous les jours des visites à pied gratuites de la ville (la visite dure environ 2h30 – 3h) au départ de l’hôtel de ville à 10 ou 11 heures du matin. Au cours de votre visite, vous aurez l’occasion de découvrir les grands monuments de la ville, dont l’histoire vous sera conté avec des petites anecdotes sympathiques. Le concept est simple, les guides ne sont rémunérés qu’aux pourboires, et vous ne donnez de l’argent que si vous êtes satisfaits de la visite. Et évidemment, difficile d’être déçus!

Amalienborg: En se dirigeant vers le centre historique, on arrive sur une place octogonale encadrée des bâtiments composant la résidence d’hiver de la famille royale. Une garde royale, à l’instar de celle de Buckingham Palace, assure le folklore. De la tradition au kitsch, il n’y a qu’un pas …
La place Amalienborg mène au nouvel Opéra d’un côté, et à l’église Frederiks Kirke (ou église de marbre) avec son dôme majectueux de l’autre côté. L’entrée de l’église est gratuite, et l’endroit est vraiment beau. 

Slotsholmen : Cette petite île entourée du canal réunit quelques bâtiments impressionnants de Copenhague comme le monumental Christiansborg Slot, l’ancien château royal, qui héberge aujourd’hui le Parlement danois, le Ministère, la Cour Suprême; ou encore le somptueux Børsen (la Bourse). Son architecture est assez particulière – insolite avec sa flèche faite de dragons dont les queues s’enroulent en spirale dans un contraste pierre rouge / cuivre vert.

L’autre attraction de Slotsholmen, c’est la Bibliothèque royale et sa nouvelle extension contemporaine Den Sorte Diamant

Pour y accéder depuis le château, on peut passer par le chemin Tojhus Gade avec son parc et sa fontaine. On arrive alors sur la bibliothèque royale, un bâtiment construit en 1906 dont l’architecture rappelle le style des universités anglaises, avec ses pierres en brique rouge et son lierre rampant.

Le diamant noir est un bâtiment dans le prolongement de l’ancienne université. Avec son architecture et sa couleur noire qui change en fonction de la lumière du jour, il est le symbole du renouveau de la ville. L’entrée est libre.  


Se balader dans le port coloré Nyhavn

On rentre directement dans le vif du sujet, le petit port de Nyhavn, caractérisé par les vives couleurs des maisons et cafés qui le bordent, est l’un des coins les plus remarquables (et l’un des lieux les plus touristiques) à voir à Copenhague. Mais je suis persuadée que vous l’avez déjà vu, il est sur toutes les cartes postales de Copenhague. Le pittoresque canal de Nyhavn avec ses maisons colorées couleurs pastel qui relie le port à la ville est un bel endroit pour se promener et un régal pour les photographes!


Flâner dans le quartier underground de Christianshavn

À la fois hygge et à la mode, Christiana est le quartier alternatif de Copenhague. Autoproclamée ville libre, elle a été fondée en 1971 par un groupe hétéroclite constitué de hippies, squatters et chômeurs. Christiana est toujours aujourd’hui un quartier où on ne paye pas de taxes et qui a ses propres règles – marrant quand l’on connaît le mode de vie des scandinaves, très encadré.

Quelques mètres après l’entrée, les écriteaux nous indiquent que nous entrons dans le « Green Light District » (cannabis district) et qu’il est interdit de prendre des photos, interdiction rappelée tous les mètres par d’immenses panneaux « No Photos ». L’ambiance qui y règne est très particulière, mais le lieu vaut le détour de par son originalité. Heureusement les graffitis ne se trouvent pas à proximité des dealers d’herbes, j’ai donc pu prendre quelques photos sympas pour immortaliser la visite!


Manger un bout au Marché de la street food

Un petit creux? Prenez le métro en direction de Nørreport pour aller manger un bout au marché couvert de Torvehallerne, c’est tout simplement le temple de la street food. Ce marché est situé proche de l’artère commerçante Strøget et à côté du jardin des plantes. Je vous promets que vos petits estomacs ne sauront plus où donner de la tête, tant les mets sont tous plus appétissants les uns les autres! Essayez le smørrebrod : la tartine danoise vous est proposée à tous les coins de rue. Du pain de sègle, du saumon, des oignons… Rien d’incroyable hormis la présentation très sympa de ces tartines, qui transforme de simples tartines en petits plats gastro! Vous pourrez terminer votre repas avec une petite (bon ok c’est un peu faaaat!) sucrée en dégustant le roulé à la cannelle, l’incontournable du petit déjeuner danois, et du déjeuner pour les grands gourmands;)

L’autre lieu pour déguster de la street food et qui reste ouvert tard, c’est Papirøen (Copenhagen Street Food), à Christianshavn. Malheureusement, il était fermé lors de notre court passage à Copenhague, il réouvre en mai.


De Stroget au quartier de Vesterbro

On poursuit la visite vers Indre By, le centre historique de Copenhague, avec Strøget, l’une des plus grandes rues commerçantes piétonnes d’Europe.
En haut de cette rue commerçante, se trouve la place Amagertorv, qui est sans doute l’une des plus belles places de Copenhague avec ses bâtiments traditionnels (Hansens hus, Højbrohus…) et la fontaine Storkespringvandet.

Ne manquez pas de monter en haut des grands magasins pour prendre un verre ou tout simplement observer la vue – Tout simplement superbe!


Rosenborg Slot et Have

Si vous avez la chance d’avoir quelques rayons de soleil, profitez-en pour vous promener dans Kongens Have . Il s’agit d’un grand parc du XVIIe, très vert, où les copenhaguois se baladent, courent, … On y trouve le joli château de Rosenborg Slot, ancienne résidence d’été du Roi Christian IV.


Se perdre dans les rue de Nyboder

Dans ce quartier en direction du front de mer, règne une atmosphère particulière. Les rues sont parfaitement rectilignes, les bâtiments sont tous identiques, chaque rue regroupant des maisons aux façades uniformément jaunes. Ces bâtiments couleur ocre sont d’anciennes maisons de marins. Un quartier très photogénique!

La citadelle du Kastellet

Le Kastellet abrite une citadelle en forme d’étoile avec des remparts. Elle compte 5 bastions et 2 portes enjambant des canaux. Elle est composée de bâtiments de briques rouges alignés au centre des fortifications. Un moulin à vent et une église font également partie de l’ensemble. La balade est agréable, et mène à l’attraction emblématique de Copenhague ..

La fameuse petite sirène de Copenhague, l’emblème de la ville. Tout droit issue du conte de la Petite Sirène, elle fut créée en hommage au personnage du conte éponyme de Hans Christian Andersen. Sculptée en 1913, elle a été et est encore aujourd’hui malmenée : mutilée, endommagée et affublée de déguisements, on lui mène la vie dure! Mais l’engouement général à son égard est bel est bien présent et la petite sirène continue de scruter l’horizon perchée sur son rocher.

La fontaine Gefion, située à quelques mètres de la petite sirène, est quant à elle beaucoup plus impressionnante que cette dernière. Elle représente des taureaux tirés par la déesse Gefion. Avec l’église Saint-Alban de Copenhague en fond, le site est vraiment joli !

Le Bonus manqué … le Parc Tivoli

Malheureusement fermé pendant la période hivernale, une bonne occasion de revenir à partir du mois d’avril 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s