City trip à Porto | Le Portugal authentique

Vous ne m’avez pas lu depuis plusieurs mois. Je dois avouer qu’avec les circonstances actuelles et toutes les interdictions liées aux voyages, je n’avais pas le cœur à parler voyage. La crise m’a, comme beaucoup d’entre vous, pas mal affectée. Mais après tout, quoi de mieux pour oublier tout cela qu’en continuant de rêver un peu à travers nos souvenirs de voyages? Je crois donc qu’il est grand temps de raviver le blog et de lui redonner quelques couleurs.

Entre deux confinements, c’est à Porto que j’ai pu poser mes valises au moins de septembre dernier. 4 jours à la découverte de la jolie cité portugaise – et déjà comme un air de vacances.

Mais alors que faire à Porto?

Porto est une ville authentique, atypique – une ville qui a su conserver son caractère d’antan. Non, Porto n’a pas seulement donné son nom au vin fortifié en alcool, c’est également l’une des villes les plus pittoresques du Portugal.

Si Porto est une ville pleine de charme et qui attire, elle souffre toutefois du mal spécifique au nord du pays – son climat ! Contrairement à ce que nous pensions – les idées reçues – la pluie est très fréquente dans le nord du Portugal, et Porto n’est pas l’exception qui confirme la règle. Nous avons été quelque peu dupées – qu’il en soit ainsi ! Cela ne nous empêchera pas de visiter la cité portugaise. Alors sortez les parapluies et suivez-nous à la découverte de la deuxième ville du Portugal.

Mais alors que faire à Porto?

Découvrir son centre historique

On commence notre visite par la rue centrale de Porto, Santa Catalina. Cette rue piétonne de la partie haute de la ville commence sur la Place de Batalha, où l’on peut voir l’Église de Santo António dos Congregados, puis un peu plus loin, sur le square du même nom, l’Igreja Santo Ildefonso, située sur une petite butte. En continuant à parcourir la rue, on découvre une petite église pleine de charme et photogénique à souhait. Il s’agit de la Chapelle des Âmes (Capela das Armas – dont je vous parle plus longuement un peu plus loin) qui est recouverte de faïence, si typique du Portugal. Dans cette rue, il ne faut pas louper le très beau Café Majestic, dont je vous parlerai plus bas.

Dans la continuité de la rue Santa Catarina, nous arrivons sur la gare Sao Bento – un bijou d’architecture – situé à quelques pas de la fameuse place de la cathédrale – un édifice incontournable de Porto. Le centre historique de Porto nous fait remonter le temps avec ces édifices remontant, pour certains, jusqu’au Moyen Âge.

La Sé est un magnifique édifice qui domine le centre-ville, et je peux vous dire que la place est très prisé – goélands, mouettes et pigeons se disputent le spot ! 

La Cathédrale de Porto a été construite autour de 1110. C’est l’un des plus vieux monuments de Porto et l’un des monuments romans les plus importants du Portugal. C’est une magnifique forteresse qui domine les toits de la ville et le Douro. La promenade autour des remparts offre également de jolies de vues de la vieille ville à la mer.

On remonte l’histoire au fil de la visite.

Des monuments plus récents ont été bâtis dans le centre historique au fil des siècles, dont des édifices religieux variés, mais également des édifices publics renommés, tels que le théâtre São João, le Palácio da Bolsa ou la gare de São Bento. On poursuit notre visite par la place de la Bourse, avec son très beau Palacio de Bolsa – dont la construction a commencé en 1842 et n’a été achevée que 30 ans plus tard. En face du Palais, la structure métallique du marché Ferreira Borges ne passe pas inaperçue. Ce chef d’œuvre du XIXème siècle est l’œuvre d’une réhabilitation d’un ancien marché devenu espace d’animation culturelle – on peut même y manger ou venir écouter jouer les groupes de musiques programmés dans ce lieu unique.

Flâner dans la vieille ville jusqu'au quartier Ribeira et le Pont Luis

La descente depuis la place de la Cathédrale vers les berges du Douro mène vers des ruelles étroites hautes en couleurs. Au bas des escaliers, on arrive sur le quai de Ribeira, célèbre pour ses vieilles maisons colorées. Changement d’atmosphère, il y a de la vie ici ! Les berges regorgent de restaurants et de bars, et on y croise de nombreux artistes, des chanteurs de rue,…. Quelques mètres plus loin, la rive donne accès au Pont Luis – un pont en arc à la structure métallique qui traverse le Douro. De l’autre côté de la rive, on aperçoit Vila Nova de Gaia, célèbre pour sa production de Porto.

S'émerveiller à la Librairie qui a inspiré J.K. Rowling

Construite en 1906, la très belle librairie Lello est l’une des plus vieilles librairies du Portugal. C’est ici que l’auteur d’Harry Potter aimait passer du temps. Elle aimait y écrire quand elle enseignait à Porto dans les années 90. Considérée comme la 3e plus belle librairie du monde, elle est évidemment victime de son succès. Nous avons faire 1h30 de queue pour pouvoir lorgner sur ses rangées de livres aux couvertures extraordinaires. A noter que l’entrée est payante (4€ – remboursés si vous achetez un livre). Mais ça en vaut le coup, le lieu est vraiment magnifique. Par chance – au moins un avantage de la covid – nous avions de l’espace pour profiter de la beauté du lieu.

Livraria Lello

Prendre de la hauteur depuis la Torre dos Clerigos

A quelques minutes à pied seulement de la Livraria Lello, se trouvent l’église Igreja dos Clérigos (« L’église des curés ») et son clocher adjacent, la Torre dos Clérigos (« Tour des curés »). Tous deux constituent des édifices emblématiques de Porto. On y va surtout pour monter un à un ses quelques 200 marches, et admirer la vue sur Porto.

L’entrée de l’église et la visite du sommet du clocher coûte 6 € en tout. Une fois là-haut, vous pourrez profiter d’une vue sur toute la ville – magnifique !

A la recherche des nombreux Azulejos de la ville

L’empreinte majeure de l’architecture portugaise revient sûrement à ses azulejos. Ce sont des carreaux de faïence colorés que l’on retrouve un peu partout dans le pays. Porto n’y échappe pas – Plusieurs églises et immeubles sont entièrement recouverts de faïences colorées aux motifs variés (fleurs, scènes de vie). De vraies pépites !

A proximité de la station de métro Bolhão – où se trouve le grand marché du même nom (malheureusement en travaux lors de notre passage), se trouve l’un des édifice religieux que j’ai préféré pour son extérieur – la chapelle Santa Catarina. Un lieu haut en couleur et très photogénique!

A quelques mètres de la place de la Cathédrale, on s’arrêtera admirer les fresques d’azulejos bleus de l’impressionnante Gare de Sao Bento – immanquable. 

Sao Bento

Traverser le Pont Luis et découvrir Vila Nova de Gaia

Impossible de visiter Porto sans visiter Vila Nova de Gaia, connue pour ses nombreuses caves de Porto. Elle offre surtout de superbes points de vue sur la ville de Porto et ses maisons colorées.

En traversant le Pont Luis, on tombe directement sur le point culminant de Vila Nova – Le Monastère de la Serra do Pilar surplombe la ville et le Pont. De jolis points de vue nous y attendent.

Du haut du Pont Dom Luis I à l’avenue qui longe le Douro, Vila Nova de Gaia offre une visite gourmande pour les yeux et pour les papilles. Y’a plus qu’à se laisser tenter par l’un des nombreux restaurants de l’avenue. On en profite pour faire une pause déjeuner le long du Douro, pour profiter d’un petit bain de soleil. On s’arrêtera manger des fruits de mer chez Tempero D’Maria. Une bonne adresse pour profiter d’un bon repas avec vue!

Si vous préférez manger sur le pouce, rendez-vous au marché de la ville, le « Mercado Beira Rio« . Le marché est ouvert très tard et propose un grand choix de spécialités : pizza, végétarien, pâtes, portugais, tartines, charcuterie, fromages & fruits …. Il n’y a plus qu’à choisir et trouver une table à laquelle s’asseoir pour déguster le plat choisi avec un petit verre de Porto 😉

Après cette petite pause, on continue de déambuler dans les rues de Vila Nova. On part alors à la recherche des nombreux graffitis de la ville. Le plus connu est le Lapin créé à partir de déchets par Arthur Bordalo – situé sur un coin de rue du quartier.

A la tombée de la nuit, c’est le moment de profiter d’une balade nocturne le long du Douro. La ville est tout simplement sublime avec toutes ces lumières.

"Un porto, tous bourrés"

Dites, c’est pas l’heure de l’Apéro? On est tout de même dans la ville où est né l’alcool qui porte son nom.

Sans avoir réservé notre visite à l’avance, on s’est assez vite dirigées vers la Cave Sandeman, centrale. La Maison de l’homme à la cape, visible de n’importe quelle partie de la ville, a été fondée en 1790. Cette identité visuelle a été dessinée pour la première fois en 1928 et n’est apparue sur les bouteilles qu’en 1935.  La visite de la cave se fait en 1h30 et retrace l’histoire du porto et de la cave Sandeman. Comptez 17€ pour la visite guidée + la dégustation de 3 portos – un peu moins si vous n’en dégustez que 2. Un bon moment!

Un peu plus loin, on découvre la Cave Graham’s. Celle-ci est située sur les hauteurs de Vila Nova de Gaia. Mais ce qui nous attend vaut le coup de marcher un peu. La terrasse de la cave surplombe les quais de Gaïa.

Et si on allait voir la mer en tram?

Porto est situé au bord de l’Océan atlantique. Depuis sont centre-ville, il est très facile de se rendre en bord de mer. Le moyen le plus agréable pour y accéder est de prendre le tram n°1, la plus ancienne ligne de tramway de la ville. Malheureusement, il ne passe pas aussi souvent qu’on l’aurait souhaité. On opte donc pour un Uber pour rejoindre la Praia Homem Do Leme – en 15 minutes. Un endroit parfait pour prendre l’air et se prélasser au soleil pendant quelques heures.

Quelques bonnes adresses pour compléter votre séjour?

  • S’arrêter prendre un petit déjeuner dans le magnifique Café Majestic dans la rue Santa Catalina. C’est sans aucun doute  le plus beau café de Porto. L’institution a été ouverte en 1921, c’est comme si on remontait le temps.
  • Déguster une pasteis de nata à la Fabrica da Nata. Le lieu n’est pas particulièrement charmant, mais les pasteis y sont chauds et fondants.
  • Déjeuner au Hard Club, dans un restaurant atypique installé dans un ancien marché de la ville, sur la Place de la Bolsa.

Et si tu souhaites poursuivre ton périple au Portugal, c’est par ICI!

11 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Benoit73 dit :

    Pour y être allé en 2016, je peux confirmer tout ce que j’ai lu à travers ce superbe article (même si c’est différent avec ce foutu covid…).
    Moi aussi j’ai visité les caves Graham’s, et Croft aussi (un peu moins connu).

    1. Oui, ce foutu covid ne nous permet pas de voyager de la même manière, voire ne nous permet plus de voyager tout court.. mais on y croit, ça doit revenir à la « normale » un jour..
      Ah je ne connais pas les Caves Croft. Une préférence entre Graham’s et Croft du coup ?

      1. Benoit73 dit :

        Les portos de Graham’s et Croft sont aussi excellents l’un que l’autre; au niveau de la visite des caves, même si Graham’s est très bien (surtout la dégustation finale!), Croft a un côté moins touristique, plus « confidentiel ».
        http://www.croftport.com/en/catalogue/
        J’ai publié trois carnets sur mon voyage au Portugal, en commençant justement par Porto, si ça te dit…

  2. Flo dit :

    Vivement qu’on puisse voyager plus librement J’ai vraiment envie de me faire un petit city trip à Porto maintenant !! 😀
    Je n’ai pas non plis visité Lisbonne, le Portugal reste encore totalement inconnu pour moi.

    1. Ravie de lire que je t’ai donné envie de faire un petit tour à Porto 😊 ou au Portugal de manière générale 😉 c’est un joli pays!

  3. Katia dit :

    Hello Marie, quel plaisir de lire ton article sur Porto, une ville que j’ai énormément appréciée moi aussi, Lisbonne a aussi beaucoup de charme et il y fait un peu meilleur, mais Porto vaut vraiment le coup !
    Whou… les voyages commencent sérieusement à me manquer moi aussi, du coup la liste s’allonge et ça va être difficile de rattraper le temps perdu mais allez on y croit !!

    1. Hello Katia ! Merci beaucoup pour ton message 😊
      Oui Porto est une très jolie ville. Je ne connais pas encore Lisbonne, mais il me tarde de la découvrir. Vivement que la vie reprenne son cours, on trépigne tous d’impatience à l’idée de reprendre l’avion.

  4. Merci pour votre superbe article Marie! Je suis née à Lisbonne, mais j’aime Porto. ❤ Le nord du Portugal est plus authentique. Et les plus beaux trésors sont cachés à Açores. 🍀

    1. Je ne connais pas encore Lisbonne, mais j’ai hâte de la découvrir. Ca a l’air d’être une ville superbe ! Et les Açores… j’en rêve ! Vivement que l’on voyage à nouveau, il y a tant à découvrir 😉

      1. Vous allez adorer Marie! ❤

Laisser un commentaire