Visiter San Francisco en 2 jours: les incontournables

If you’re going to San Francisco

Be sure to wear some flowers in your hair

If you’re going to San Francisco

You’re gonna meet some gentle people there

For those who come to San Francisco

Summertime will be a love-in there

In the streets of San Francisco

Gentle people with flowers in their hair ††††

Scott Mckenzie
Le Golden Gate Bridge

ROAD TRIP USA : Première étape

PARIS → SAN FRANCISCO

San Francisco fait depuis longtemps partie de mes villes américaines préférées, avec Chicago et New York. Etape incontournable lors d’un road trip dans l’Ouest américain, SF et sa fameuse baie, ses tramways cahotant dans les rues en pente, son pont du Golden Gate, en font rêver plus d’un. San Francisco a un véritable air de montagnes russes urbaines avec ses rues qui montent et qui descendent.

Élevée aux séries et films des années 90 comme « Charmed », « La Fête à la maison », ou encore « Madame Doubfire », cette ville a toujours évoqué pour moi beaucoup de souvenirs. Plus tard, c’est Armistead Maupin qui m’a replongée dans cet univers libertaire avec ses « Chroniques de San Francisco ». En bref, San Francisco, c’est une bonne partie de mon enfance que je revivais à travers les films et les séries de cette époque. Il était donc hors de question pour moi de retourner aux USA sans repasser quelques jours à San Francisco.

San Francisco est une ville magnifique. Plus tu te balades dans les rues, plus le charme opère. C’est comme si la ville organisait un concours permanent de la plus jolie maison tant les maisons font rêver.

Ça, c’est pour le côté chouette de la ville. Mais comme dans toute grande ville américaine, il n’y a pas que cela qui te marque à San Francisco. Cela m’avait moins marquée la première fois, mais cette fois-ci, j’ai été frappée par la misère qui règne un peu partout dans la ville. Les sans abris dont on parle beaucoup à San Francisco ne sont pas un mythe et leur nombre est impressionnant. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir la belle vie à SF. Dans le Civic center, le quartier central qui est aussi celui des affaires, le contraste est cinglant – les SDF campent dans le métro et devant les hôtels de luxe – la misère humaine est concentrée dans le quartier de Tenderloin: toxicomanie, prostitution, alcool, … Ça n’a pas l’air de choquer plus que ça le promeneur moyen, et pourtant c’est désolant.

Bref, à San Francisco, tout n’est pas rose, mais si tu habites tout là-haut sur la colline, alors tu y vis heureux.  

Que faire – que voir à San Francisco?

Pour y avoir été à deux reprises, je dirais qu’il faut un minimum de 3 jours pour visiter San Francisco. En deux jours, tu ne verras pas tout, mais tu auras un bel aperçu de cette ville aux mille facettes, et aux quartiers si différents.

L’incontournable Golden Gate Bridge

Il est l’une des icônes de la Californie, ornant la baie de San Francisco. C’est probablement le site le plus photographié de la ville, avec sa couleur orange soutenue par le bleu de l’eau et ses deux tours perçant parfois les nuages bas, le « fog » bien connu de la ville. Ce revêtement orange ne devait pourtant être que temporaire. Il s’agissait à l’origine d’une peinture anticorrosion. Au fil des mois, l’équipe en charge du chantier s’y est habituée, convaincue que cet orange se mariait parfaitement avec le bleu de l’océan et celui du ciel. Incontournable, il n’est cependant pas central, je te conseille donc s’y aller en taxi (ou Uber, qui fonctionne très bien à SF) pour t’y rendre. Tu pourras ensuite traverser l’un des plus beaux ponts du monde et profiter de la vue sur la baie.

Fisherman’s Wharf 

Le « Quai des Pêcheurs »  attire les foules qui viennent faire du shopping, manger et se promener le long des quais. Tu pourras y manger des crevettes et même du homard en barquette pendant que tu te promèneras jusq’au Pier 39 pour aller observer la colonie d’otaries qui y a élu résidence. On pourrait passer des heures à les regarder se friter pour un bout de ponton.

C’est également d’ici que partent les ferrys pour Alcatraz, l’ancienne prison fédérale de haute sécurité et ancienne demeure de charme d’Al Capone. Si tu souhaites visiter l’ancien pénitencier, il te faudra réserver plusieurs mois à l’avance, tant les places sont chères.

Chinatown

Dîner dans le quartier de Chinatown. Le quartier est à la fois le plus important en dehors de l’Asie et le plus ancien d’Amérique du Nord. Presque entièrement détruit dans le tremblement de terre de 1906, Chinatown a été entièrement reconstruit dans un style chinois.

Russian Hill et sa rue mythique

Dans le quartier de Russian Hill, se trouve la rue mythique de Lombard Street. Cette rue est considérée comme la rue la plus sinueuse du monde avec un dénivelé de 27% ! Tu pourras profiter d’une belle vue sur la ville et sa baie. La rue est joliment décorée de fleurs. Elle est la rue la plus photographiée de San Francisco – tu ne seras probablement pas seul!

Emprunter le cable car

Tu en as plein les pattes, épargne tes petites jambes et grimpe les collines de la ville à bord d’un Cable Car, un petit tramway à traction par câble. Depuis plus de 150 ans, ces tramways sont manœuvrés manuellement par un chauffeur. Détail étonnant, si tu es en bout de ligne, tu auras le temps d’observer le conducteur manier le Cable Car, qui ne possède pas de marche arrière, sur une plateforme tournante en bois pour lui faire faire demi-tour.

40, c’est le nombre de collines qui dessinent la ville de San Francisco.

Alamo Square et ses ravissantes Ladies

Toi aussi tu as grandi dans les années 90s? Aucun doute, tu ne pourras pas être insensible au charme des fameuses « Painted Ladies » qui te replongeront dans l’univers des soeurs Halliwell. On s’arrête un instant à Alamo Square – on flâne. Au loin, on aperçoit les gratte-ciels de Downtown. On traverse le parc et on admire d’autres maisons victoriennes ici et là, impossible de se lasser de ces superbes demeures au charme unique.

Hayes Valley : Bobo comme bohème

Le quartier de Hayes Valley est situé entre Lower-Haight et Castro. Le quartier n’est pas très étendu mais il a beaucoup de charme et son ambiance propre. Il y a pas mal de boutiques et de restaurants notamment dans Hayes Street.

Haight-Ashbury: le quartier hippie

Que serait une visite de San Francisco sans parler de la culture hippie ? Rendez-vous à Haight Ashbury pour visiter le quartier qui leur est le plus emblématique. Haight-Ashbury est l’un de mes quartiers préférés de San Francisco. Le quartier a vu naître le mouvement hippie dans les années 60 grâce au Summer of Love, mouvement contestataire de la jeunesse pacifique et éprise de musique. Ainsi est née la chanson San Francisco, de Scott McKenzie, qui devint un hymne mondial, et qu’on a vu naître le festival pop de Monterey, qui propulsa des chanteurs et des groupes alors inconnus, comme Jimi Hendrix, ou The Who.
Ce quartier hippie et branchouille à la fois est le lieu idéal pour flâner  : fresques murales, friperies rétro, voire complètement louches, maisons victoriennes relookées, le quartier des hipsters en somme. Tu y verras également les maisons où ont vécu Janis Joplin et Jimi Hendrix.

Profiter d’un écrin de verdure au Golden Gate Park

A quelques minutes de ce quartier haut en couleurs, se trouve le Golden Gate Park, c’est ici que s’est déroulé le festival Summer of Love en 1967. Ce parc est un véritable écrin de verdure qui renferme des musées, un jardin des plantes et un jardin japonais, une tour d’observation..

Castro: le quartier gay branché

La soirée débute, c’est le moment de découvrir le quartier du Castro – qui a batti l’image qu’on connaît de San Francisco, ville libre. Les drapeaux arc-en-ciel sont partout : pas de doute, Castro est le quartier gay de la ville. Balade toi dans Castro street, c’est la rue qui a donné son nom à ce quartier de la ville. Coloré, fun, vivant, c’est LE quartier incontournable. Il y en a pour tous les goûts : restaurants, cafés, clubs branchés, maisons victoriennes et vues incroyables sur la ville.

Le quartier du Street art: Mission District

Pour terminer en beauté on file découvrir le quartier le plus ancien de San Francisco : Mission District, le quartier méxicain. C’est le quartier des maisons colorées et du street art. Les plus importantes peintures murales se trouvent à Balmy Alley et Clarion Alley. Et si tu as la même chance que nous, tu pourras assister au carnaval de la ville (fin mai). T’as déjà vu une voiture qui se prend pour une deux roues toi?

Ferry Building Marketplace

Faites une étape gastronomique au Ferry Building Marketplace, un lieu typique de l’ambiance que l’on peut trouver à San Francisco et où tu pourras prendre ton déjeuner avec la vue sur la baie. A quelques pas du marché, se trouve la jetée n°7. Un peu à l’écart des endroits les plus touristiques, Pier 7 se cache derrière le quartier financier. Les vues depuis la jetée y sont très jolies. On aperçoit le quartier des affaires, la ville, et le deuxième pont de San Francisco – le Bay Bridge.


Quelques conseils pour profiter au mieux de ton séjour

  • Couvre-toi : Même si tu as la chance de découvrir San Francisco sous le soleil, les coups de vents sont fréquents et il ne fait jamais très chaud. On est nombreux à ignorer que San Francisco bénéficie d’un micro-climat très particulier et on fait donc tous l’erreur de remplir nos valises de petites tenues estivales. Ben ouai on part en Californie cet été! Oui mais non, les mois d’été en France sont également les mois les plus frais à San Francisco – vents forts, beaucoup de brouillard. En plus, t’es pas à l’abri de retrouver de la neige quelques jours plus tard en poursuivant ton road trip 😉
  • N’hésite pas à utiliser Uber  pour te déplacer. Les déplacements ne coûtent pas cher, et les transports en commun de la ville ne te permettent pas toujours de gagner du temps.
  • Choisis bien ton quartier pour te loger: comme dans toutes les grandes villes, il y a des quartiers à éviter – et la plus connue de San Francisco est Tenderloin . Si je devais retourner à San Francisco, j’éviterais de reprendre un logement vers Civic Center. Notre hôtel était situé sur Turk Street, à quelques pas de la rue Leavenworth, qui est la rue principale du quartier à éviter : Tenderloin. On est arrivées à l’hôtel en pleine journée, et heureusement, car la rue était remplie de SDF, de drogués, ou encore de prostituées… Pas le plus agréable des quartiers.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s